Le Groupement suisse des spiritueux de marque a pris connaissance avec intérêt de l’étude publiée par la Haute école d’économie de la HES Nord-ouest de la Suisse. Cette étude révèle que les consommateurs ont délaissé les premix et autres alcopops au profit de mélanges faits « maison ».

Lors de l’introduction de la surtaxe sur les alcopops, notre Groupement avait annoncé ce report de consommation d’un type de produits vers un autre. Avec la fin – prévisible – de l’effet de mode des premix, qui est d’ailleurs intervenue avant l’introduction de la surtaxe, le consommateur a tout simplement recommencé à se préparer des mélanges « maison ».

Moralité : matraquer une catégorie de boissons ne fait pas disparaître la consommation, elle la reporte…