Alcool et jeunes : le rôle de la famille et de la société

Un grand nombre d’études montrent que les abus de consommation des jeunes sont à mettre en lien avec l’environnement social, familial ou scolaire.

La sélection de résultats de l’enquête HBSC 2010, réalisée par Addiction suisse va dans ce sens : « Les élèves dont les parents sont bien au courant de ce qu’ils font pendant leur temps libre et avec qui, sont proportionnellement moins nombreux à consommer régulièrement des substancse psychoactives que celles et ceux dont les parents sont peu ou pas au courant. Ce n’est toutefois pas le fait que les parents soient au courant ou non qui tien lieu de facteur préventif en soi : c’est la relation de confiance entre parents et adolescent-e-s qui a un effet protecteur »[1]

C’est en effet dans leurs familles que les jeunes vont trouver les premiers jalons qui vont les conduire à boire de l’alcool. Les premières expériences de consommation d’alcool ont en effet toujours lieu dans l’enfance, lors d’expériences ou de fêtes à la maison. Les programmes de santé publique s’efforcent de prendre en compte cette dimension sociale.


Réalisation de Saussure Communication / Air Studio