Qui consomme, où et quand

En 2008, SPIRITSUISSE a publié une étude qu’il a commandée à l’institut érasm, sur les comportements de consommation et les volumes de boissons alcoolisées consommés. Celle-ci montre que :

  • la consommation est croissante selon l’âge mais subit une forte modification puisque c’est la part des boissons alcoolisées de table qui augmente au détriment de toute autre consommation,
  • la consommation quotidienne est plutôt l’apanage des plus âgés,
  • la consommation des plus jeunes est une consommation plus souvent hebdomadaire (du week-end) et qui diffère en terme de modalités de consommation: moins modérée, plus axée sur la notion de fête, essentiellement en extérieur et valorisant les produits « faciles » à boire,
  • la consommation estimée à partir des volumes en litre d’alcool pur montre que l’inclinaison à consommer chez les jeunes est certes significative, mais leur contribution en volume reste très minoritaire,
  • la consommation d’alcool est une pratique « populaire » qui touche toutes les franges de la population,
  • la réalité de la consommation en Suisse est très hétérogène. Les phénomènes d’abus de l’alcool restent très circonscrits et limités à des segments très spécifiques de la population,
  • les moins de 25 ans représentent globalement 15% de l’ensemble des consommateurs, mais seul un tiers fait partie des « fêtards » soit globalement 5% de la population des consommateurs ou 3,9% de la population dans son ensemble,
  • La consommation excessive touche régulièrement ou occasionnellement 25% des moins de 25 ans soit 3,6% de la population.

En savoir plus : adobe-pdf-logo Présentation ERASM – Avril 2008 (115 ko | PDF)

Réalisation de Saussure Communication / Air Studio