Un sondage réalisé par l’Institut LINK pour COOP-Zeitung (édition du 24.09.03) montre que 72% des Suisses pensent que la lutte contre l’abus d’alcool passe d’abord par une meilleure application des mesures de protection de la jeunesse.

65% souhaite davantage de prévention et d’information. Seuls 42% sont en faveur d’interdictions publicitaires, 36% appellent des prescriptions plus sévères en matière de protection de la jeunesse, 32% sont pour des notices d’avertissement. Enfin, 30% seulement des personnes interrogées sont en faveur d’une augmentation de prix.

Le sondage a été réalisé les 15 et 16 septembre 2003 sur un échantillon représentatif de 689 personnes, avec les répartitions suivantes : 25% de Romands, 51% de femmes, 68% de citadins.